COUP DE PROJO 🔦 PROLOGUE

COUP DE PROJO 🔦 PROLOGUE


Le Nova, pour moi, c’est un des meilleurs cinémas que je connaisse. Il n’y a aucun cinéma qui ressemble au Nova. Humainement et artistiquement, c’est un lieu unique. Pour moi, le cinéma Nova, c’est une place où il y a des gens qui peuvent expérimenter. Je pense que c’est une ouverture d’esprit, en fait. Parce que ce style de cinéma promeut des films qui ne sont pas partout. Ils souhaitent aussi que toute la part sociale soit mise en avant, et qu’il y ait une espèce de justice, en tout cas sociale et humaine. C’était une belle soirée, où on a vu des films qui avaient vraiment du sens. C’est une soirée qu’on a organisée avec le GSARA et ZinTV, autour de trois films collectifs des enfants, des sans-abris et des militants qui militent pour la cause du droit au logement. La note d’intention vient d’eux et c’était : “On veut raconter notre chute, mais on veut pas s’arrêter là, on veut aussi montrer qu’il y a moyen de rebondir.” La baisse de subsides, ça veut dire que ça va être plus compliqué pour programmer des choses ambitieuses. C’est un désastre. Politiquement, c’est un peu affolant. Ça veut pas forcément dire la mort du Nova, comme c’est le cas par exemple pour “filmer à tout prix”, qui voit son enveloppe passer à zéro, et là, y a plus trop d’options. J’ai du mal à comprendre la politique derrière ça, si ce n’est une politique du chiffre, qui n’a pas vraiment d’assistance artistique ni sociale, alors que ces deux piliers sont fondamentaux de ce lieu, et qu’on a forcément un peu tendance à oublier qu’on n’a pas les budgets.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *